reMed : Construction d'un registre de données sur les médicaments

 
 

Sections:

1. Contexte
2. Objectifs
3. Méthodologie
4. Résultats
5. Conditions d'accès
6. Coordonnées
7. Équipe de reMed
8. Financement
9. Publications

Chercheuse principale du projet : Lucie Blais, Ph. D. professeure titulaire, Faculté de pharmacie, Université de Montréal

Co-chercheuses : Anick Bérard, Ph. D., Lyne Lalonde, B. Pharm, Ph. D., Jocelyne Moisan, Ph. D., Sylvie Perreault, B. Pharm, Ph. D. et Elham Rahme, Ph. D.  

 

1.Contexte

Les médicaments constituent l'une des technologies de la santé les plus fréquemment utilisées dans les pays industrialisés et sont reconnus comme étant une solution thérapeutique efficace s'ils sont utilisés de façon appropriée. Il existe cependant un écart important entre les lignes directrices de traitement et l'utilisation réelle des médicaments. Cette problématique est préoccupante pour la santé des consommateurs, car un usage non optimal des médicaments peut avoir un impact important sur l'efficacité de ceux-ci et, par conséquent, sur la santé de la population et les coûts des services de santé. Dans ce contexte, et puisque les ressources que l'on peut consacrer à la santé sont inévitablement limitées, la recherche sur l'usage des médicaments est indispensable.

Lorsqu’on fait des recherches sur l’usage des médicaments, les banques de données administratives sur les services pharmaceutiques et médicaux sont des outils d'une valeur inestimable. En 1997, le Québec a instauré un régime général d'assurance médicaments afin que toute la population puisse bénéficier d'une assurance et depuis ce temps, tous les résidents du Québec pouvant obtenir une assurance médicaments collective de leur employeur, de leurs parents ou de leur conjoint sont dans l'obligation d'y souscrire. Depuis 1997, les données sur les médicaments d'ordonnances achetés par les personnes couvertes par le régime d'assurance médicaments public, ce qui représente 42 % de la population, sont compilées et enregistrées dans la banque de données de la RAMQ. Avant la création du registre sur les médicaments (reMed) aucune donnée sur l'usage des médicaments fait par les personnes qui bénéficient d'une assurance médicaments collective ou privée n'était accessible aux chercheurs.

L'absence d'une telle banque de données restreint de façon considérable la recherche sur l'usage des médicaments au Québec. En effet, cela empêche d'étudier l'impact du type d'assurance médicaments (publique/privée) sur l'usage des médicaments, la santé de la population et les coûts des services de santé, diminue la validité externe de plusieurs études pharmacoépidémiologiques et évaluatives qui ne sont faites qu'à partir de la banque de données de la RAMQ et limite le recrutement des patients dans les études d'interventions visant l'optimisation de l'usage des médicaments.

2. Objectifs 

Afin de pallier à ce manque de données, l'objectif premier du projet reMed est de construire un registre de données contenant des informations sur les médicaments prescrits et délivrés en pharmacies communautaires pour les personnes ayant une assurance médicaments privée, et également d'assurer un suivi de l'usage des médicaments des participants inclus dans différentes études cliniques ou épidémiologiques, telles que RESP ou BAP.

À ce jour, le registre reMed est déjà utilisé par les chercheurs autorisés pour étudier l'impact du type d'assurance médicaments sur l'usage des médicaments, la santé des patients et les coûts des soins de santé, pour étudier l'efficacité et l'innocuité des médicaments en situation réelle et pour faire le suivi des patients recrutés dans des études d'interventions visant à optimiser l'usage des médicaments.

3. Méthodologie

Le registre reMed

Le registre reMed est formé d'un échantillon de Québécois et de Québécoises qui ont une assurance médicaments privée ou qui sont inscrits à des études cliniques ou épidémiologiques dirigées par des collaborateurs au projet reMed. Cette banque de données est construite à partir des données achetées des fournisseurs de services informatiques (FSI) des pharmacies communautaires qui transmettent les données nécessaires aux compagnies d'assurances afin d'obtenir un remboursement des médicaments. reMed contient, entre autres, le numéro d'assurance médicaments, le numéro d'assurance maladie , la date d'achat du médicament, le nom, la dose, la forme et la quantité du médicament prescrit, la durée de l'ordonnance, le numéro d'identification (brouillé) de la pharmacie et le numéro d'identification (brouillé) et la spécialité du prescripteur, le nom de l'assureur, le type de plan d'assurance (franchise, coassurance, etc.) ainsi que le coût du médicament. Ces données sont mises à jour toutes les 2 semaines afin de suivre étroitement la consommation de médicaments des personnes recrutées. Les données collectées sont conservées à long terme, tant et aussi longtemps que le chercheur responsable et son équipe peuvent assurer la bonne gestion de la banque. Afin de préserver la confidentialité des participants les identifiants du patient (numéro d'assurance maladie et le numéro d'assurance médicaments privée/collective) ainsi que toutes autres données pouvant identifier les participants sont archivées, dénominalisées et brouillées dans reMed.

Le registre reMed augmentera de façon significative notre capacité de recherche clinique et évaluative. L'accès à reMed facilitera de beaucoup le recrutement des patients, qui est toujours une étape cruciale dans le déroulement d'une étude de terrain, et permettra d'élargir nos horizons de recherche en réalisant des études sur des sous-groupes de la population autrefois peu étudiés faute d'accessibilité à l'information d'une manière électronique.

Recrutement

Après avoir testé différentes approches lors de l'étude pilote (juin 2006 à mars 2009), tel que le recrutement par la poste et par internet, le recrutement des participants s'effectue désormais exclusivement par des assistants de recherche dans différents établissements de santé. L'ensemble des régions du Québec est visé pour le recrutement de ces établissements afin d'avoir un échantillon représentatif des Québécois qui ont une assurance médicaments privée.

4. Résultats

Projet Pilote reMed (juin 2006 à mars 2009)

Dans le cadre du projet pilote, 12 pharmacies de la région de Montréal ont accepté de participer au projet reMed.

Dans ces pharmacies, 5281 personnes ont été abordées. De ces personnes et 2280 (43 %) possédaient une assurance médicament privée et étaient âgés de moins de 65 ans. Parmi les personnes éligibles, 1730 (76 %) étaient d'accord pour participer, de ce nombre 1147 ont signé leur formulaire de consentement à la pharmacie (66 %) et 583 ont reçu un questionnaire et un formulaire de consentement à retourner par la poste. Seulement 3.6 % de ces questionnaires ont été retournés. Ainsi, le taux moyen de participants recrutés par heure était de 1.13. Par la poste, sur 25 000 envois de questionnaires 377 personnes ont accepté de participer en retournant leur questionnaire dûment rempli.

Projet reMed (mars 2009 à ce jour)

Depuis mars 2009, 55 pharmacies, 3 cliniques médicales, 2 centres de prélèvement et 3 centres hospitaliers ont accepté de participer au projet dans les régions de Montréal, de Laval, de la Montérégie, de Lanaudière et des Cantons de l'Est.

Des 92 815 personnes approchées dans ces différents établissements de santé, 37 656 (41 %) personnes répondaient aux critères d'éligibilités.

Parmi ce nombre, 30 978 (82 %) personnes ont accepté de participer au projet reMed.

En incluant le projet pilote et les personnes recrutées dans le cadre d'études cliniques ou épidémiologiques, le registre reMed compte plus de 34 500 participants en date du 31 janvier 2015.

5. Les conditions d’accès à la banque de données

Une politique d'accès aux données consignées a été élaborée par le Réseaux québécois de recherche sur l'usage des médicaments (RQRUM) et est appliquée à tous les chercheurs autorisés qui désirent obtenir des informations provenant de reMed. Pour plus d'information sur cette politique, veuillez consulter le lien suivant :

Politiques d'accès de la banque de données reMed (RQRUM)

6. Coordonnées

Pour nous joindre par courriel: remed@umontreal.ca

Geneviève Lalonde, MSc.
Coordonnatrice de recherche
Faculté de pharmacie, Université de Montréal
514 343-6111, poste 8788

Lucie Blais, Ph.D.
Chercheure principale et professeure titulaire
Faculté de pharmacie, Université de Montréal,
Centre de recherche de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal
lucie.blais@umontreal.ca

7. Équipe reMed

Noémie Borduas, B. Sc. psychologie, Étudiante à la maitrise en gestion organisationnelle (HEC Montréal)
Camille DeChantal, Étudiante en éducation spécialisée (Cégep Marie-Victorin)
Raphaëlle DeChantal
, Étudiante en droit (UQAM)
Marie-Hélène Guilmain, B. Sc. en pharmacologie, Étudiante en audiologie (Université de Montréal)
Maude Nicolau, B. Sc. en pharmacologie
Thalie Labonté, B. Sc. en psychologie, Assistante de recherche pour le projet RESP

8. Sources de financement

RQRUM - Réseau québecois de recherche sur l'usage des médicaments

Sanofi-Aventis

Pfizer

GRUM - Groupe de recherches universitaires sur le médicament

 

9. Publications

Parution en 2014 dans Canadian Journal of Cardiology
Despres F, Perreault S, Lalonde L, Forget A, Kettani FZ, Blais L. Impact of drug plans on adherence to and the cost of antihypertensive medications among patients covered by a universal drug insurance program. Can J Cardiol. 2014 May;30(5):560-7. Article Résumé sur Pubmed

Parution en 2013 dans Journal of Population Therapeutics and Clinical Pharmacology
Cyr MC, Beauchense MF, Lemiere C, Blais L. Comparison of the adherence and persistence to inhaled corticosteroids among adult patients with public and private drug insurance plans. J Popul Ther Clin Pharmacol. 2013;20(1):e26-41. Article Résumé sur Pubmed

Parution en 2013 dans Canadian Journal of Psychiatry
Assayag J, Forget A, Kettani FZ, Beauchesne MF, Moisan J, Blais L. The impact of the type of insurance plan on adherence and persistence with antidepressants: a matched cohort study. Can J Psychiatry. 2013 Apr;58(4):233-9.Résumé sur Pubmed

 

   
 
 

Haut de la page